« 1truc2fou », qu'est-ce que c'est ?

Si vous êtes là c’est que vous voulez savoir à quoi va servir votre don exactement, non ? Comme c’est rapidement évoqué dans le film, sachez que nous avons de nombreux besoins avec plus ou moins d’ambition. Pour vous faire partager notre truc 2 fou, nous avons regroupé 10 besoins en trois paliers du plus indispensable au plus ambitieux :

Palier 1 : Nous sortir d'affaire (60 000€)

Ce premier palier est celui qu’il nous faut absolument atteindre si on veut se garder la possibilité de faire vivre notre projet dans toutes ses dimensions (maraîchage bio, insertion professionnelle, soutien à la filière locale et éducation).

La serre tunnel

En janvier 2017, nous avons remonté une serre tunnel en remplacement de celles écroulées à l’hiver 2015 pour repiquer notamment les fraisiers qui ne sont pas faits pour être en serre chaude. On s’est lancés parce que c’était indispensable pour bien démarrer la saison et aussi parce qu’un partenaire nous avait laissé entendre que nous aurions une subvention de 16000€… Nous avons appris fin janvier qu’elle ne nous était pas accordée !

La confiance des partenaires

Comme vous l’avez compris, notre situation financière est difficile. Nous avons récemment obtenu le soutien de deux associations partenaires qui nous accordent des avances en fonds propres (sorte de prêt gratuit), mais 40 000€ sont encore nécessaires pour régler les dettes et ainsi nous permettre de retrouver la confiance des fournisseurs et partenaires habituels de ce type de projet (collectivités locales, État, structures de soutien de l’ESS, Fondations, Banques…).

Un minimum d’investissement

Côté matériel, nous continuons de bricoler avec les moyens du bord parce que nous devrions avoir moins besoin de travailler le sol à l’avenir (pratiques permacoles). Mais il nous faut au moins l’outillage indispensable pour gérer les espaces non cultivés et générer le broyat nécessaire à la couverture des buttes.

Palier 2 : Équiper la structure (entre 60 000€ et 110 000€)

Au-delà de 60 000€, ça commence véritablement à devenir 1truc2fou ! Stabilisée, l’association pourra alors commencer à solidifier le projet, dès cette année, avec des investissements plus lourds mais indispensables pour compléter l’équipement des serres et mener pleinement le projet.

Une cave

D’abord nous creuserons une cave pour conserver les légumes dans des conditions naturelles, peu ou pas énergivore. Cette cave nous permettra de limiter les pertes en été et de conserver en hiver… Ça, c’est si on atteint les 75 000€, mais ce n’est pas encore du luxe !

Un local

Ensuite nous nous lancerons dans la construction d’un local avec sanitaires et douches pour les salariés en insertion, puisque nous aurons alors rassuré l’État et que nous pourrons poursuivre en ce sens. Mais aussi pour accueillir des bureaux (nous squattons actuellement un vieux local prêté par notre communauté de communes à 2.5km des serres). On pourrait imaginer également une salle pour accueillir des groupes (on est fort sollicités pour des visites surtout avec le retour des beaux jours !) pour des actions éducatives. Cette salle accueillerait également les collègues maraichers avec lesquels nous travaillons pour développer la filière bio dans les Ardennes… Ce local devrait pouvoir attirer des cofinancements, mais vos dons seraient un levier magnifique si nous atteignons 110 000€ : et pourquoi pas ?

Palier 3 : Booster le projet (au-delà de 110 000€)

Le dernier palier est celui du rêve… Mais si on lance 1truc2fou ce n’est pas pour rester sages ! Ce rêve, c’est de pouvoir mener des actions moins directement en phase avec la production mais fondamentales à la philosophie et au sens profond de notre projet.

Cultiver l’incultivable

Réhabiliter une parcelle de 71 ares qui est aujourd’hui trop acide (PH 4) et y implanter des myrtilles, des framboises, des groseilles… Atteindre 120 000 € devrait permettre d’y arriver.

Plus loin dans la permaculture

Expérimenter pour aller plus loin dans la permaculture… Pour avancer sur ce sujet, il nous faut concevoir, créer et aménager un nouvel espace de jardin… Sur cette base nous pourrons alors développer des actions d’essaimage professionnel… Atteindre 130 000€ c’est pouvoir dégager le temps nécessaire.

Parcours éducatifs

Améliorer l’environnement naturel du site en solidifiant les chemins sur notre terrain, en réalisant un verger, un poulailler, un rucher, et des parcours éducatifs en cohérence avec le projet… Arriver à 160 000€ nous permet d’investir en ce sens.

Actions pédagogiques

Développer des actions purement pédagogiques en direction des jeunes et moins jeunes publics, scolaires, en loisirs ou établissements spécialisés… Atteindre 200 000€ nous permettra de mobiliser un ou plusieurs animateurs sur deux années… De quoi bien amorcer les actions et encore développer l’emploi !

Centre de ressource

Écouter vos projets car, à ce stade, les Maraîchers d’Arduina pourraient encore plus s’ouvrir et devenir un centre de ressources et d’expérimentation. Ce niveau n’a pas de prix !

En conclusion, vos dons peuvent nous permettre de dépasser la situation difficile que nous connaissons et donner un coup d’accélérateur incroyable à un processus qu’il nous faudrait des années à mettre en place… On pourrait, grâce à vous, en moins de trois ans, donner tout son sens à un projet finalement très ambitieux pour notre territoire, la santé, l’environnement…

Et si, avec des milliers de participants, on y arrivait… Ce serait vraiment 1truc2fou, non ?